par Krzysztof Kohlmünzer, le dimanche 03 novembre 2013

Un autre visage de l'Europe*,
Hommage à Tadeusz Mazowiecki


C'est avec une grande tristesse que nous avons appris la disparition à l'âge de 86 ans de Tadeusz Mazowiecki - grande figure de la vie politique polonaise et européenne, le premier chef de gouvernement non communiste à l'Est élu démocratiquement, quelques mois avant la chute du Mur de Berlin.

Né en 1926, juriste de formation, écrivain, homme politique, militant social et catholique, il fut pendant des années un des symboles de l'opposition polonaise face au pouvoir communiste. Initiateur en 1980 avec Bronislaw Geremek d'un groupe de soutien des intellectuels aux revendications ouvrières pendant les grèves historiques des chantiers navals de Gdansk, il exerça une influence déterminante sur le déroulement des négociations avec le pouvoir qui permirent la naissance du syndicat Solidarność, le premier mouvement social et de grande ampleur en Europe de l'Est. En tant que conseiller très proche de Lech Walesa, il prit ensuite une part active au développement de ce mouvement civique sans précédent dans l'histoire de l'Europe. L'espace de liberté indépendant du pouvoir ainsi créé a ouvert la première brèche dans le bloc soviétique prétendument inébranlable en encourant l'émancipation progressive de toutes les sociétés est-européennes dont la Chute du Mur en 1989 fut l'aboutissement symbolique.

Après les années de luttes, il fut un des principaux artisans en 1989 de la fameuse ‘Table ronde' entre les représentants de Solidarność et ceux du pouvoir communiste en place. Cette inititive a ouvert la voie aux élections semi–démocratiques, une première dans cette partie de l'Europe. La victoire écrasante des candidats soutenus par Solidarność dans ces élections a permis l'accession de Tadeusz Mazowiecki au poste de premier ministre le 4 juillet 1989, mission qu'il put exercer pendant plus d'un an, bénéficiant du soutien massif de la population polonaise. Dans un contexte international, il faut le rappeler, encore très incertain, sous son mandat, le gouvernement issu majoritairement des rangs de Solidarność a pu engager la transition pacifique de la société polonaise vers la démocratie et l'économie de marché. Cette grande transformation de portée historique fut menée de façon pacifique et démocratique. En donnant à la politique polonaise une orientation résolument pro-européenne, elle a posé les premiers jalons de la future adhésion de la Pologne à l'Union Européenne et l'OTAN.

Dans la mémoire de Tadeusz Mazowiecki nous saluons avant tout un homme de conviction qui a toujours su faire prévaloir l'esprit de dialogue, de modération et de réconciliation au-delà des blessures de l'histoire. Epris de valeurs de liberté, de solidarité, de démocratie et du respect des droits de l'homme, capable d'un discernement moral dans l'action politique, Tadeusz Mazowiecki a fortement marqué de son empreinte l'histoire récente de la Pologne. Ce grand intellectuel catholique, inspiré par le personnalisme et les enseignements de Vatican II, appartient sans aucun doute à cette pléiade d'hommes et de femmes remarquables de ‘l'autre Europe' qui, par leur engagement social, l'intégrité morale et le courage dans l'action non-violente ont été les grands artisans des bouleversements à l'Est, qui ont ouvert la voie à la réunification pacifique du continent tout entier. A ce titre, la contribution de Tadeusz Mazowiecki fait désormais partie intégrante de notre héritage européen commun.

Sur le plan plus personnel, nous avons pu côtoyer un homme modeste, inspirant la confiance, sobre et attachant. Son apparence toujours calme et réfléchie, qui pouvait parfois être mal interprétée par certains dans un monde politique trop focalisé sur l'apparence et le souci d'image, provenait sans aucun doute de la solidité des ses convictions profondes qui ont conduit toute son existence.

Patriote polonais et Européen de conviction, il prit jusqu'au bout une part active et constructive dans les débats sur l'avenir de la Pologne et de l'Europe.

Nous tenons aujourd'hui à lui rendre hommage et à saluer sa mémoire.


Krzysztof Kohlmünzer est membre du Comité d'Administration de l'Association Jean Monnet 

*Titre du receuil de textes de Tadeusz Mazowiecki dont la traduction a été publiée par les Editions Noir et Blanc en 1989