par Xavier Grosclaude, le samedi 10 janvier 2015

Le 9 novembre 1989, lors de la chute du Mur de Berlin, j'étais fier d'être européen. Le 7 janvier 2015, lors de l'attaque perpétrée contre les locaux du magazine Charlie Hebdo à Paris, j'étais plus fier encore d'être européen.
Deux dates, deux évènements distants de vingt-six ans, deux moments différents de notre Histoire mais dans les deux cas une même force celle de la Liberté, une Liberté une et indivisible à l'image de la République Française.


Le fanatisme n'a pas sa place en Europe.

D'aucuns à travers le Monde voudraient nous faire vivre dans l'obscurité par peur de la lumière. D'aucuns, toujours les mêmes, voudraient nous entrainer au nom d'un fanatisme toxique dans les caniveaux de la civilisation.
Le référentiel de ces fanatiques décérébrés est aussi inepte que pathogène : lapidations, décapitations, pendaisons, agressions à l'acide d'adolescentes, destructions de créations artistiques appartenant au patrimoine de l'Humanité, exécutions collectives dans des crèches, des lieux de culte, des écoles…exécutions de religieux, dégradations de tombes dans des cimetières, interdiction de tout (de chanter, d'écouter de la musique, de lire, de regarder un film, de sortir, de rire…) de peur d'oser vivre, bienvenus dans le royaume fou du fanatisme religieux mélange à vomir de communautaire régressif, d'arbitraire oppressif et de totalitaire exclusif.

Nous n'avons pas besoin d'ennemis pour exister…

Messieurs les fanatiques désolé de vous le dire avec autant de sincérité mais ce « monde » n'est pas le nôtre et il ne le sera jamais ! Vous le savez pertinemment et c'est précisément cette constante affirmation d'une identité libérale qui vous est insupportable en terre d'Europe et ailleurs dans le monde.
Vous nous déclarez la « guerre », c'est nous faire beaucoup trop d'honneurs car contrairement à vous nous n'avons pas besoin d'ennemis pour exister. Nous sommes unis dans la diversité pour construire, vous êtes atomisés dans une médiocrité modélisée pour détruire.
A dire vrai, Monsieur les fanatiques, vous ne connaissez pas l'Europe sinon vous auriez déjà compris que votre pseudo combat religieux n'a strictement aucune chance d'aboutir.

L'Union européenne est vaccinée contre l'intolérance et le totalitarisme

Vous prétendez tuer des hommes et des femmes de toutes confessions au nom d'un Dieu que vous insultez chaque jour un peu plus. Abattre à l'arme lourde des humoristes assis autour d'une table n'est pas un acte d'héroïsme mais une lâcheté sans nom, abattre un homme au sol sans défense n'est pas un acte d'héroïsme mais une coupable infamie, abattre une femme d'une balle dans le dos n'est pas un acte d'héroïsme mais la traduction d'une totale négation de l'altérité.
Vous croyez pouvoir diviser les Français et au-delà les européens en cultivant l'abject, peine perdue. En Europe, toutes les intolérances religieuses, tous les totalitarismes politiques se sont brisés sur la digue de la Liberté, il en sera de même de votre fanatisme nihiliste.
En quarante-huit heures, plus d'une dizaine de mes compatriotes, de toutes confessions, de toutes conditions sont morts au champ d'honneur de la Liberté, l'Histoire retiendra leur nom mais effacera les vôtres à jamais…Ils sont les nouveaux héros du XXI° siècle, vous êtes les funestes pantins d'un fanatisme moyenâgeux.
Qui que vous soyez, quoi que vous fassiez, votre vie de fanatique est et sera une tragédie. Mort, vous n'irez pas au paradis, vivant, vous répondrez de vos actes devant la Justice des hommes c'est là votre seul destin il est objectivement misérable à l'image de vos actes…


Xavier Grosclaude est Délégué Général de Fenêtre sur l'Europe